Le pari hippique en quelques mots

On appelle pari hippique, un pari réalisé sur une course de cheval, une discipline différente d'un sport équestre comme le saut d'obstacle, le dressage ou le concours complet.

Les grandes lignes de l'histoire de la course hippique

La première époque concerne l'antiquité où elle apparait dans les régions de Rome et de Grèce sous la forme de course attelée, mais finit par disparaitre dans plusieurs régions à cause du christianisme. Elle reste cependant très pratiquée à Byzance jusqu'au 12eme siècle.

courses-de-chevaux

Sa deuxième grande époque est le 17eme siècle où elle refait une apparition très remarquée en France et en Angleterre. Plusieurs hippodromes y voient rapidement le jour et ce sera ce dernier qui mettra en place les règles générales actuelles de la course de chevaux.
Sa troisième époque commence à la fin de la seconde guerre mondiale où elle est de plus en plus adoptée à travers le monde, surtout en Europe.

Les grandes caractéristiques des paris hippiques

Les paris hippiques sont le sujet de plusieurs paris organisés et règlementés par les différentes agences de paris légales afin d'éviter les fraudes et la corruption.
Jusqu'en 2010, le gouvernement français n'a autorisé les paris hippiques qu'à partir du PMU ou Pari Mutuel Urbain et du PMH ou Pari Mutuel Hippodrome. Puis, avec la prolifération des sites de paris en ligne et dans le but de mieux contrôler l'activité des paris hippiques, le gouvernement a décidé d'ouvrir le marché sur d'autres agences en ligne.

Il faut savoir que les paris hippiques sont une source de flux de capitaux importante puisqu'en 2004, le chiffre d'affaire de PMU était, à lui seul, quelque 7,6 milliards d'euros.

course-hippique-550x371

Les différentes possibilités de courses hippiques

Les courses hippiques se composent de trois principales catégories de course :

  • Les courses à condition qui font participer un petit nombre de chevaux d'un certain sexe, âge et nombre de victoires. Ce genre de compétition est un tremplin pour le cheval pour pouvoir participer à de plus importantes courses.
  • Les reclamers qui mettent, ensuite les chevaux aux enchères à partir d'un système de bulletin secret. Un taux de réclamation correspondant à la notoriété du cheval auprès des acheteurs va être attribué à chaque bête mis en vente. Un calcul pour la différence entre ce taux et le prix de la bête définira la part de la société organisatrice de la course.
  • Les courses à handicap où les chevaux en course doivent porter une charge de 50 à 62 kg selon ses performances. Cette charge correspond au poids du jockey et permet de corser la course. Ce type de compétition est réservé aux chevaux qui ont déjà participé à au moins trois galops.